Comment choisir son matos de windsurf ?

ACT I – Choisir une planche la mieux adaptée à sa pratique

Par nos Guest Rideuses : Clidane & Lucie

En effet, ce n’est pas la plus simple des questions !

Combien de fois vous partez à l’eau et vous vous dites « J’aurai du prendre mon autre planche, parce que là je vais pas planer de ma session » ou encore « J’aurai du prendre plus petit, j’ai du mal à contrôler… » tout ça parce que vous avez gréé à côté des mecs et qu’ils vous ont bien conseillé de prendre une voile d’1m² de moins qu’eux, etc…

Alors stop ! Faites vous confiance, équipez-vous de matos adapté à votre façon de naviguer et tout ira bien.

Pour ça il faut prendre en compte différents critères :

  • Les conditions : force de vent, son orientation, l’état du plan d’eau.
  • L’objectif de la session : saut, vitesse, manœuvres, ou simplement faire des bords de travers avec les copines…
  • Et bien sûr votre niveau de pratique

Nous allons dans un premier temps voir comment choisir sa planche de Windsurf. Et dans un futur article, nous vous proposerons des conseils quant au choix des voiles.

planche windsurf

Pour se repérer entre les différentes planches, on va parler principalement en volume (Litres). En sachant que lorsque le vent forcit, le choix dans la taille du matos s’oriente vers des planches et voiles plus petites.
Par ailleurs, plus une planche sera large, meilleur sera l’équilibre.

Pour un niveau débutant, il est par conséquent meilleur :

  • De choisir une planche plus volumineuse (150L) et large
  • De naviguer sur un plan d’eau relativement calme (force du vent, état de la mer)

Cette planche volumineuse et large vous permettra donc de pouvoir relever votre voile au tir veille très facilement et d’avoir un bon équilibre.

Plus vous progressez, et que votre équilibre sur la planche s’améliore, plus vous pourrez vous permettre de prendre une planche plus étroite, et moins volumineuse. Elle sera plus technique et plus légère, vos sensations seront plus fines.

Un conseil, ne restez pas trop longtemps bloquée avec un « veau » de 150 L, parce qu’une planche de 120-130 L va vous permettre de planer plus facilement et progresser plus vite. Surtout une fois que vous aurez bien compris comment avancer, manipuler, contrôler votre voile avec la 150 L.

Mais attention à ne pas vouloir aller trop vite non plus, s’il n’y a pas beaucoup de vent (10-15 nœuds), la planche plus volumineuse restera le meilleur choix car elle  partira plus tôt au planning.

Lucie en action

Lucie en action

N.B. : attention, il faut distinguer la  largeur et le volume de la planche, une planche large ne veut pas forcément dire une planche volumineuse.

De plus, une planche trop large quand il y a du vent peut aussi devenir un vrai « boulet » et faire de votre session une galère qu’on préfère toutes éviter.

Le vent va facilement se prendre en dessous et vous allez perdre le contrôle, vous envoler… Vous n’allez donc prendre aucun plaisir à naviguer. Vous allez passer votre temps à faire la guerre à votre matos et essayer de lutter, et ce n’est pas bon du tout ! Le but du jeu est de se sentir le plus à l’aise, dans toutes les conditions. D’où l’importance d’adapter son matos !!! La navigation en force est signe de mauvais réglage ou mauvais choix de matériel…

Autre détail, si vous ne maîtrisez pas le water-start, à partir d’une planche de 90 L, il devient quasiment impossible de relever la voile au tire-veille. Alors ne partez pas en 90L surexcitée pleine balle vers le large parce que vous risquerez d’avoir des surprises après la première chute, et de rester bloquée au milieu de la mer, voile dans l’eau (sauf si vous voulez vous faire sauver par LE beau windsurfer du spot…).

Côté achat :

Pour commencer, vous n’avez pas forcément besoin d’acheter du neuf. Ça va vous coûter très cher alors que les bonnes occasions en magasin ne manquent pas et vous y trouverez certainement votre bonheur. D’autant plus que vous allez vite progresser et avoir besoin de changer de planche assez rapidement.

Côté pratique :

Il faut aussi penser qu’acheter d’occasion peut vous permettre d’avoir plusieurs planches pour différentes conditions plutôt qu’une seule qui vous a coûté un bras… De plus, nous vous conseillons d’économiser plutôt pour investir dans vos voiles.

Attention les filles, si vous achetez d’occasion ne vous faites pas avoir par le beau mec qui va vous vendre la planche, mais vérifiez bien qu’il n’y ait pas :

  • De trous
  • D’enfoncements
  • De parties molles sur la planche entre les straps
  • S’il y a eu des réparations, vérifiez qu’elles ont été bien faites !

Voici l’intervalle entre une petite et une grosse planche suivant les disciplines : (je rappelle que la petite planche sera pour du vent fort et la plus grosse pour du vent léger).

  • Freeride : (parfait pour débuter, planches qui vont être tolérantes à plusieurs types de condition) : 100-160 L
  • Slalom/Race : (rapides mais restent volumineuses donc techniques et difficiles à tenir quand le vent forcit) : 80-135 L
  • Vagues (pour faire des sauts et surfer dans les vagues) : 70-110 L
  • Freestyle (très technique : pour faire des figures, sur un plan d’eau plat) : 90-107 L
So easy to ride !

So easy to ride ! By Lucie

En résumé les filles, faites vous confiance, essayez de situer votre niveau de pratique pour adapter votre matos au mieux et n’oubliez pas notre règle d’or principale : FAITES VOUS PLAISIR !

Aloha. Clidane & Lucie

Commentaires

Commentaires

Author: Caro princess

Share This Post On