Comment choisir une combinaison néoprène ?

Astuces et conseils pour s’y retrouver dans l’offre pléthorique du marché des combinaisons néoprène

Plusieurs critères sont à prendre en compte et ils ne sont pas les mêmes entre les hommes et les femmes. Aujourd’hui l’offre est telle que vous pouvez vraiment vous faire plaisir, trouver le produit idéal mais par conséquent faire un choix devient difficile ! 

Vous l’aurez compris, ici nous allons parler d’un choix raisonné et réfléchi d’une combinaison néoprène intégrale tout en sachant que vous n’êtes pas à l’abri d’un coup de cœur – pas vraiment fait pour votre pratique – mais qui serait juste superbe,  si vous regardez un peu trop les looks :)!

home-page-banner-image

crédit photo : Sirensong Wetsuits – test au printemps

 

Ce qui fait notamment la différence entre les hommes et les femmes. La technicité, la fabrication, la marque sont les attentes des hommes tandis que les femmes regardent le look, le confort, le rapport qualité/prix. 

Quels sont les points essentiels à prendre en compte ?

  • Votre lieu de pratique 
  • Votre pratique 
  • Votre taille
  • Votre budget

 Déjà avec ces 4 critères, c’est plus facile de trier et de ne pas s’égarer.

Votre lieu de pratique

C’est le point de départ. Ça change pas mal la donne si vous naviguez dans le sud ou dans le nord. Il faut connaitre la température de l’eau de votre spot favori l’hiver et l’été, ainsi que les conditions météos en général. C’est essentiel, ça va déterminer l’épaisseur de votre combi’ (c’est-à-dire l’épaisseur de néoprène en millimètre qui se trouve sur la combinaison).

Il existe principalement 3 épaisseurs chez toutes les grandes marques : 5/4mm , 4/3mm et 3/2mm.

5/4 veut dire : 5mm sur les parties vitales (au niveau du torse), et 4mm sur le reste du corps (et ainsi de suite pour 4/3mm et 3/2mm).

A titre d’exemple, je navigue à La Baule, Atlantique ouest. L’eau est vraiment froide l’hiver et ne se réchauffe pas beaucoup l’été. Elle fait entre 11° l’hiver et environ 19/20° l’été. Ce qui n’est pas très chaud, surtout quand le vent devient glaçant. Du coup, je prends une 5/4 pour l’hiver et la mi-saison, car l’eau reste froide et cela permet de naviguer longtemps. Et j’ai un shorty court avec manches longues 3/2 pour l’été. J’ai fait quelques navigations en maillot ou board short/lycra l’été mais on a vite froid si le vent est frais. Pour les moins frileuses, vous pouvez aussi avoir une combi’ 4/3 pour la mi-saison, surtout pour l’automne où l’eau est encore bonne et l’air pas trop froid. C’est ce qu’à fait Laura en achetant la ION. Découvrez son test ici !

Voici une moyenne d’indicateurs :

temperature-eau-combinaison

En gros pour une eau inférieure à 15 degrés, préférez une combinaison 5/4.

Notez également que certaines combinaisons 5/4 sont en plus doublées à l’intérieur. La combi’ est un peu plus lourde et épaisse mais très douce à l’intérieur (c’est comme du velour) et par conséquent la plus chaude. C’est le cas de la Flash Bomb de Rip Curl. Découvrez ici la différence entre plusieurs modèles de combi’ 5/4.

Votre pratique

Il faut savoir si vous avez besoin d’une combinaison pour un sport en particulier ou pour plusieurs et surtout si vous ridez régulièrement ou occasionnellement.

Ces deux points déterminent vraiment le style de combi :

  • Pour le SURF : préférez une combinaison chaude et hermétique. Front zip de préférence et très souple pour pouvoir ramer sans contrainte. Pas besoin de plastron sur la poitrine car vous n’êtes pas confronté au vent. Idéalement prenez une combi’ aux coutures cousues/collées qui assureront une parfaite étanchéité qui durera dans le temps.
  • Pour le KITE, le Windsurf et le SUP : préférez plutôt une combi solide de qualité avec des protections sur la poitrine pour le vent, sur les genoux, etc… car plus de risque de l’abîmer. Elle doit être chaude mais confortable. Back zip ou front zip, c’est au choix.
  • Pour le Longe-côte : vous pouvez utiliser votre combi’ classique si elle fait au moins 5mm et qu’elle est bien souple. Faut trouver le compromis entre chaleur et mobilité, c’est à dire entre bonne épaisseur et néoprène flex. L’été si vous n’êtes pas frileuse, un shorty suffit, voir un maillot de bain pour la méditerranée.
  • Pour le WAKE : là  on parle plus de combi été ou mi-saison vu la pratique plutôt estivale. Donc préférez le confort et l’aisance de la combi, ainsi que le style. Il faut qu’elle soit très souple pour que vous soyez libre de vos mouvements.

Si vous pratiquez plusieurs sports, privilégiez une combinaison très souple et résistance avec des protections mais ça dépendra surtout de votre pratique régulière ou pas. Si vous ridez occasionnellement, les entrées de gammes comme la Synchro de Roxy ou la Omega voire la Dawn Patrol de chez Rip curl sont très bien.

Si vous allez régulièrement à l’eau, je vous conseille le front zip qui permet vraiment aucune infiltration d’eau et qui est plus confortable. Choisissez également une combinaison moyenne ou haute de gamme qui sera plus chaude et résistante à long terme. Regardez bien les finitions et les coutures.

Le choix des coutures

Il existe trois grands types de coutures :

couture-classique-neoprene    flatlock-couture      couture-cousue-collee

  • Les coutures basiques (photo 1) : souvent sur les combinaisons d’entrée de gamme. Elles assurent une bonne étanchéité mais sont moins souples et moins résistantes à l’usage.
  • Les coutures flatlock (photo 2) : des coutures améliorées (parfaitement lisses, plates et plus serrées) qui arrivent à être souples et qui restent plus confortables au niveau de la peau.
  • Les coutures cousues/collées (photo 3) : ce sont des coutures plus techniques qui empêchent toute infiltration d’eau, elles sont parfaitement étanches, et très souples, avec une durée de vie vraiment rallongée pour l’objectif de la combi : vous gardez au chaud.

 back Zip ou Front Zip

 back zip     front-zip-billabong     dos front zip

  • L’intérêt du back zip avec sa fermeture éclair dans le dos c’est qu’on enfile et enlève la combinaison très facilement. C’est très pratique.
  • Vous l’aurez compris, avec le front zip c’est plus compliqué, cela demande plus d’effort, mais vous gagnez en imperméabilité, chaleur et confort.

Le back zip est bien. J’ai navigué longtemps comme ça, les ¾ des riders le portent. C’est un détail qui peut être parfois subjectif. Le front zip ne plait pas à tout le monde.

Votre taille

La chose la plus importante à savoir c’est que votre combi’ doit faire office de seconde peau et par conséquent vous devez la prendre ajustée, voire un peu serrée. Si vous avez l’impression qu’elle est un peu trop petite alors c’est bon. Car sa souplesse et votre usage va la détendre au fur et à mesure mais au moins elle vous tiendra chaud.

Exemple : je fais un 1m60 pour un poids normal, j’ai pris une taille 6. L’essayage était une mission mais une fois fermée j’étais bien et dans l’eau c’était parfait.

combinaison billabong synergy

N’hésitez pas à bien regarder les guides de taille car ils varient souvent d’une marque à l’autre.

Voici un tableau non universel des tailles.

4             149-156 cm         37-43 kg

6             155-160 cm         41-50 kg

8             160-164 cm         48-57 kg

10           165-168 cm         50-59 kg

12            170-173 cm          54-64 kg

14           175-178 cm          59-68 kg

Votre budget

Vu que l’offre est dense vous avez tous les prix dans les combinaisons. Je vous conseille donc de bien définir dans un premier temps votre pratique et vos attentes (back zip, coutures, look,…). Cela permettra de bien affiner l’offre et ensuite vous pourrez regarder les différences de prix entre combinaison équivalente. 

Découvrez ici le test de la Billabong Synergy 5/4 front zip et autres modèles 5/4.

Commentaires

Commentaires

Author: Caro princess

Share This Post On